Les spectacles de la 3ème semaine internationale

samedi 14 mars 2009
par  Walter Puyet

Mercredi 18 MARS - 17 h 30 - Chapiteau
Cabaret Cirque « Parade »

Spectacle de rue tout terrain et autonome, l’espace de jeu s’articule autour d’une roulotte-scène et de son portique intégré. Une parade hippomobile, des engins fonctionnant à l’huile de coude et un étrange caravansérail. Un inventaire à la Prévert d’images et de sons... A voir absolument.

Jeudi 19 Mars - 18h - Cour Intérieure
Le Grand Cirque de Cerise – Compagnie « Tête en bas »

C’est un drôle de personnage qui se bat, se débat avec ses sens et contre sens car pour rencontrer l’autre, il est nécessaire de se rencontrer soi et de suivre les fils de sa vie, suspendu par une ligne de cœur.

Jeudi 19 Mars - 19h10 - Cafétéria du Lycée et 20h10 sous la pointe du toit du Lycée
Compagnie « La Cavale »

Le mouvement, la vie, « en vie ». Spectacle créé par la Compagnie « La Cavale » animée par Eric Fessenmeyer et Julie Coutant.

Une histoire de rencontre illustrée par la danse et la musique, en un lieu de passage improbable, dans un style qui tient de l’univers de Beckett.

Jeudi 19 Mars - 20h30 – Chapiteau
Club théâtre du LP2I

Le club théâtre du LP2I présente la pièce « l’aéroport », écrite par Nicolas Certes, un élève du LP2I.

Une mère et sa famille nombreuse attendent leur vol avec toutes les péripéties qu’on peut imaginer. Retrouvez tous nos élèves dans cette aventure qui prête à sourire.

Vendredi 20 Mars – 17 h 30 - Chapiteau
La prose du transsibérien

Une création en chemin : « La prose du transsibérien » d’après Blaise Cendrars par la Compagnie « les Souffleurs de rêves ».

Une création au sein du lycée en lien avec un lieu de résidence proche (Le Prieuré de Saint léger la Palu). Il s’agit, toujours sur cette thématique de l’errance et du voyage de faire se rencontrer des élèves et des artistes en train de créer.

Pour un musicien, la rencontre avec « La Prose du Transsibérien et de la petite jeanne de France » de Blaise Cendrars est une joie. En sous-titre de ce grand poème il y a une dédicace de l’auteur « aux musiciens ». Ce texte qui date de 1913 porte en lui toute la modernité en marche au commencement du XXème siècle. Les nouveaux moyens de locomotion disent l’enthousiasme et la folie qui inspirent le poète. Le poème est structuré comme une musique effervescente, une sorte de transe qui le parcourt : ce texte est un chant ! Dans le même temps, ce voyage raconte l’atmosphère de la Russie juste avant la révolution ; c’est une sorte de carnet de voyage passionné.

Trois musiciens instrumentistes accompagneront une voix qui dira qui chantera aussi, dans un style qui va du jazz très moderne à la musique improvisée. Tout comme le rythme du texte, les rythmes du train, c’est une transe qui anime les protagonistes de ce spectacle musical.

Vania Dombrovszky : voix ; Alexis Dombrovszky : Saxophone ténor ; Olivier Batlle : contrebasse ; Christophe Bosset : batterie ;Stefano Canapa : lumières et cinéma…

Samedi 21 Mars - 11 h et 15 h – Cour intérieure du lycée
Compagnie « Y’ Za Trap’ »

Un numéro de 7 à 10 minutes de Trapèze ballant. Voltige, acrobatie et grands frissons seront au rendez-vous.

Samedi 21 Mars - 17 h 30 – Chapiteau
Concert « Mutchachos and Pancakes Corporation »

Quand quatre jeunes lycéens du LP2I rencontrent un varan à collerette et un ours polaire, cela donne un rock qui swingue et déjanté en même temps ! Denis, Théo, Eli et Timon vous proposeront leur répertoire rock qui vous fera danser.

Samedi 21 Mars - 19 h 30 – Chapiteau
Concert « Transbal express »

Le « Transbal Express » est né de l’envie de réinventer le bal, redonner le goût toutes générations confondues de la poussette qui swing à la canne qui tapote, de l’étudiant noctambule aux parents nostalgiques et à tous les autres hommes et femmes du monde céleste de se retrouver et de danser sur des styles aussi éclectiques que le swing musette le disco 70’s, le rock, le tsigane, la tarantelle, le tango, la valse...

Samedi 21 Mars - 21 h – Cour intérieure du lycée
« Trio de Tissu »

Trois tissus, trois lignes verticales accrochées au pont de la mandoline drapée dans des voiles de grêles et ses projections iconographiques, trois élévations, trois parce que c’est 1 plus 2. Imaginaire de lumière et des utopies des regards à plusieurs hauteurs, une histoire d’appui sur soi et sur les autres, donner à sentir l’espace entre le haut et le bas…

Accompagnement musical par les élèves chinois. Mise en lumière et arts visuel par Marie Edith Leyssene et Pierre Girault.

« Souligner, révéler, intensifier des détails, s’attarder sur des éléments insoupçonnés d’une église, sur ses volumes, ses recoins, ses énigmes. S’appuyer sur l’existant (architectural, artistique). Montrer les choses avec simplicité. L’outil Lumière comme un trait d’union entre espaces, mots, individus. Mise en exergue de la singularité de chaque composant de ce parcours à travers le ressenti visuel, sensoriel. »


Navigation

Articles de la rubrique