Nous Sommes Charlie - Les lycéens du LP2I

vendredi 9 janvier 2015
par  Hélène Paumier


 
 



Au lendemain de l’événement dramatique dans lequel douze personnes ont trouvé la mort, et face à des menaces qui ne visent qu’à instaurer la peur, nous, lycéens, nous nous levons. Nous nous levons d’abord contre cette atteinte à la liberté d’opinion et d’expression, symbole de la démocratie et du droit français. Nous nous levons ensuite contre ces actes de barbarie injustifiés, et infligés à des innocents. Des hommes jugés coupables par une minorité, coupables d’avoir exprimé leur avis, et d’avoir osé dire ce que les autres pensaient tout bas. En voulant les faire taire, leurs agresseurs les ont au contraire élevés au rang de héros. C’est malheureusement à la suite de drames que nous nous rendons réellement compte de ce à quoi nous Français, sommes attachés.

C’est aujourd’hui tout un peuple qui se manifeste, et qui, plus que jamais, revendique des droits qui lui sont chers. Mais nous nous levons aussi, d’un même élan, pour nous tenir aux côté des familles des victimes, et leur manifester notre soutien. Cette démocratie à laquelle nous appartenons nous a inculqué, depuis notre enfance, des valeurs desquelles nous sommes désormais indissociables. Liberté, Égalité, Fraternité. Que signifient ces mots ? D’abord la Liberté. C’est la Liberté d’expression que nous vivons pleinement à travers nos ACF aussi bien journalistiques, qu’artistiques, nos travaux de recherche, nos débats...

L’acceptation de l’autre, et de la différence est également essentielle dans l’esprit du lycée. La Liberté d’opinion et d’expression est une liberté fondamentale. La Liberté de parole c’est de pouvoir dire les choses qu’elles soient avantageuses ou qu’elles dénoncent des aspects négatifs d’une situation. En tant que jeunes, cette Liberté d’expression qui subit quelquefois des actes de réprimande, est la nôtre, notre Liberté et notre avenir. Ce sont les jeunes, remplis d’idéaux, qui ont bouleversé les ordres établis.

La colère que nous ressentons aujourd’hui nous montre que malgré notre liberté d’expression, la peur, la menace ont encore le pouvoir de censurer, ou du moins de limiter, nos idéaux et nos valeurs. Mais nous ne devons pas céder : leurs menaces, leurs lâches attaques ne doivent servir qu’à les décrédibiliser. "Ils avaient l’intelligence de se battre avec leurs cerveaux, pas avec leurs bras. Ils avaient la force que vous n’avez pas », cette citation de Charlie Hebdo résume cette idée, les mots face aux armes n’ont en effet pas la même puissance sur le moment, mais ont un impact bien plus fort dans la postérité. Il nous faut faire face et continuer à crier fort notre colère contre ces actions. Rappelons encore que la Liberté d’expression est un droit fondamental et que nous tiendrons son flambeau quoi qu’il advienne.

Ces dessinateurs rodés ne se modéraient pas car c’était leur droit mais surtout car ils ont marqué une génération entière. Nous, en tant que lpiiens qui sommes si attachés à ce que notre voix soit entendue, nous nous devons de continuer de revendiquer ce droit et ne pouvons laisser personne le réprimer. Car, l’Égalité, deuxième devise française, nous incite à donner sa chance à chacun, sans aucun a priori. De ce fait, nos professeurs nous accompagnent sur cette voie, mais nous la prenons aussi de nous même, grâce aux actions que nous menons, impliqués dans une instance lycéenne ou non, nous sommes tous concernés par nos droits. Pour finir, la Fraternité, qui ne nécessite pas davantage d’explication, est au cœur de notre esprit lpiien.

C’est à travers cette Fraternité que nous pourrons trouver la force d’accepter l’autre, l’étranger, celui que l’on ne connaît pas, et qu’ainsi nous ne céderons pas aux jugements faciles, et aux amalgames qui fleurissent sur un tapis de terreur.

Face à l’injustice et à la barbarie, toutes nos différences religieuses et politiques disparaissent et nous nous sentons indivisibles pour combattre la haine. Les terroristes ont dit "On a tué Charlie Hebdo" mais au final ils l’ont rendu intemporel en le convertissant en symbole. Il ne tient qu’à nous de raviver la mémoire de ces victimes qui deviendront bientôt des martyrs. Des martyrs de la République, des martyrs de la Liberté d’expression. Ils sont maintenant au cœur du rempart élevé contre l’islamisme radical.

Je suis Charlie, Ils étaient Charlie, Nous sommes Charlie.

Les élèves du CVL du LP2I


Navigation