Les coutumes et les traditions – notre héritage culturel

mercredi 29 mai 2013
par  Karine Chollet

Culture, différences culturelles, altérité... Les élèves étrangers scolarisés en première au LP2I et suivant les cours de FLS (français langue de scolarisation) vous proposent leurs points de vue sur quelques différences culturelles entre leurs pays et la France. Bonne lecture !

« La culture d´un peuple, dans ses traditions et ses pensées, demeure éternelle au fil des générations. »

Par cette citation, Driss Reffas a caractérisé la culture comme infinie. Elle se garde grâce aux traditions et à la pensée. C’est parce que les traditions sont respectées d´une génération à la suivante, qu´elles se conservent. Mais nous occupons-nous bien de nos traditions ? Est-ce que nous les conservons ? Est-ce que la différence entre les cultures est aussi visible qu´il y a quelques années ?

Il y a approximativement 7 milliards de gens dans le monde qui habitent dans presque 200 États et qui appartiennent à différentes cultures. Normalement, à travers tout cela, passant d´un pays à un autre, d´une culture à une autre on voit des différences et des changements. Cela est à la fois dans le système et l´aménagement du pays mais aussi dans le comportement, la pensée, les habitudes et les traditions des gens. Cela est ce qui fait le monde tellement divers et donne une originalité à chaque culture.

Toutes ces caractéristiques se sont formées durant plusieurs années. D´un point de vue ethnique, on peut classer ces coutumes comme un héritage culturel. L´héritage qui vient de nos ancêtres dans lequel chacun de nous devrait se retrouver et dont chacun devrait être fier.

Malheureusement, aujourd’hui, notre attitude par rapport à cet héritage devient de plus en plus méprisante. Quand on a demandé aux élèves de 16-19 ans d´un institut scolaire en Belgique, ce qu´ils pensaient de la danse folklorique belge, la réponse la plus fréquente était : « Je l´ai jamais vue » Ce fait est triste mais vrai. Traversant plusieurs pays, on peut remarquer que les fêtes se modernisent, les traditions restent au fond et les gens oublient leurs « origines ».

Heureusement, malgré toute la modernisation qui se diffuse à travers le monde, il y a des pays qui apprécient ce dont ils ont hérité, ce qu´il leur appartient et font des efforts pour conserver cela. Un de ces pays où les gens n´oublient pas à les traditions est la Slovaquie.

La Slovaquie est un petit pays au cœur de l´Europe. Même si elle est petite sa culture est très riche. Ici, les habitudes et les traditions se gardent d´une génération à la suivante jusqu´à aujourd´hui. Les fêtes se fêtent toujours par les traditions.

Les fêtes Pâques pour les Slovaques renvoient à des coutumes. Ce ne sont pas des œufs au chocolat cachés dans le jardin que plusieurs pays ont commencé à pratiquer sans une véritable raison, sans une valeur. Pour chaque jour de Pâques, il y a une nouvelle coutume et cela dépasse la simple cérémonie religieuse. Le lundi de Pâques, les garçons vont arroser et fouetter (symboliquement) les filles pour qu´elles soient belles et en bonne santé. Le repas est aussi fortement typique, plein de plats qu´on ne mange qu’à Pâques. Ils s´agit du jambon fumé, de la betterave rouge et des produits fait à base d´œufs et de lait.

Le Noël est le moment où, en dehors de la fête de naissance de Jésus, chacun le soir du 24 décembre attend les cadeaux que lui donne le petit Jésus sous le sapin. La carpe, la soupe à la choucroute et une sorte de la gaufrette avec du miel ne peuvent jamais manquer pour le dîner de Noël. Une autre fête qui est typique pour les Slovaques est la Saint Nicolas. Ce jour-là, chaque enfant nettoie ses chaussures et les met devant la fenêtre pour que Saint Nicolas y mette des bonbons.

En dehors des fêtes, les Slovaques respectent aussi d’autres côtés de leur culture et de leurs traditions comme par exemple la danse folklorique, l´architecture et les métiers artisanaux. Traversant la Slovaquie, vous pouvez y trouver un grand nombre de groupes folkloriques. Ils apprennent les chorégraphies et après ils se présentent aux festivals de danse traditionnelle qui se passent plusieurs fois dans l´année dans différentes villes. Les festivals le plus connus sont celui de Východná et de Terchová. Durant ces festivals, il y a toujours aussi une présentation et la création de produits artisanaux. Quelques groupes comme Sľuk, Lúčnica ou Železiar font connaître cette danse typique grâce aux événements et aux spectacles dans le monde entier.

L´architecture typique slovaque est aussi bien gardée. Dans plusieurs endroits de la Slovaquie, vous pouvez trouver les maisons qui sont dans un milieu préservé, gardées comme l´image du logement typique de nos ancêtres et elles sont exposées au public. Encore plus connus et plus importants sont les villages qui ne sont faits que de ces maisons. Ce sont des villages comme Vlkolínec ou Čičmany.

Grâce à la volonté et l´effort que les Slovaques donnent à toutes ces activités, la Slovaquie reste toujours la Slovaquie, un pays où une valeur culturelle et historique demeure toujours, malgré le renouvellement des générations. Alors, son origine comprenant toutes les coutumes, les traditions et les caractéristiques ne disparaît pas. Si tous les pays, tous les gens faisaient comme eux, on devrait trouver dans chaque pays une différence visible et typique et on éviterait que les fêtes s´uniformisent car l´originalité de chaque pays et de chaque culture commence à diminuer.

Veronika

Webographie et informations complémentaires :

http://www.lonelyplanet.fr/destinations/europe/slovaquie/culture-et-histoire/culture

http://slovaque.guide.kat.free.fr/web_acappella/culturetraditio.html