Bilan de la semaine internationale

jeudi 5 avril 2012
par  Alain Sévère

Compte rendu d’une semaine placée sous le signe du développement durable

Semaine internationale 26 mars - 4 avril 2012
Une semaine qui s’inscrit dans la durabilité

Le Lp2i a vécu sa 6°semaine internationale, placée sous le signe de l’écologie du fait de la conjonction avec une mobilité programmée dans le cadre du partenariat multilatéral européen Comenius « consommation et développement durable en Europe » et de la semaine du développement durable.

Ce sont ainsi plus de 120 européens, américains et asiatiques qui étaient accueillis dans les familles des élèves ou les hôtels.
Pour les délégations Comenius, l’objectif de la semaine était d’échanger sur le travail réalisé à partir des enquêtes de consommation et les publicités et travailler sur l’utilisation durable du milieu. Les séances au lycée ont ainsi alterné avec les visites. Français et européens ont ainsi pu découvrir l’utilisation des Caves troglodytes de Méoc à travers le temps, grâce au concours dynamique de l’association des amis de la Pallu. La géologie locale a permis aux habitants du moyen âge de creuser dans le tuffeau des souterrains à visée défensive avant que l’homme en extraie des pierres pour les châteaux environnants au XVII°siècle. Au siècle dernier les cavités libérées ont permis la culture des champignons. De nos jours, après près d’un millénaire d’histoire, le site sert encore de champ expérimental à la conservation des graines en silos.

La matinée du mercredi a été consacrée aux activités viticoles de surface au domaine Ampelidae. Les 5 délégations du projet (allemande, autrichienne, danoise, française et italienne) ont rencontré les collaborateurs de M.Brochet, qui cultive 115 ha de vignoble sur la région en agriculture biologique. Ils ont ainsi pu découvrir le paysage poitevin, les techniques viticoles et les contraintes environnementales mais aussi les avantages d’un système qui respecte les sols et les hommes tant dans les processus de culture que de vinification.

Le jeudi, suspendu au vol des grands ducs dans la cour intérieure, les élèves rejoints dès le mardi par les représentations canadienne, hollandaise, italienne, polonaise, russe et suédoise, ont pu échanger au sein des ateliers internationaux présentés par les professeurs et élèves français et étrangers sur la thématique de la semaine. Depuis le « waste-crusher » autrichien compactant les canettes aux ateliers poétiques « verts » en passant par la recherche des idées écologiques dans les programmes des candidats aux élections présidentielles, et aux jeux mathématiques sur l’impact carbone élaborés par une coopération franco-danoise en classe européenne, chacun a pu se rendre compte des différentes approches du sujet et imaginer, en cette année du 25° anniversaire du Futuroscope et du lycée, ce que sera le monde de demain.

Les participants ont également pu découvrir des expositions de l’ADEME sur l’impact énergétique de l’agriculture et les déchets et celle de l’ACEVE sur l’habitat écologique. Les sections BTS ont particulièrement été intéressées par le stand de l’entreprise Chimirec-Delvert implantée sur Jaunay-Clan qui avait accepté de s’associer à cette opération puisque son activité principale est celle de la collecte des déchets dangereux. A cette occasion, M. Fert, directeur et ses collaborateurs ont pu faire part de leur expertise dans le domaine de la logistique qui permet aux déchets industriels d’avoir une deuxième vie et donc de préserver les ressources.

La salle Agora, mise à disposition par la municipalité de Jaunay-Clan a ensuite accueilli les différentes délégations qui ont présenté leur vision du développement durable sous forme de saynètes, clips vidéo ou diaporamas. La journée s’est achevée au Lp2i autour d’un buffet musical de produits régionaux mettant en avant les circuits courts de consommation.

Le vendredi dans le cadre de son 25° anniversaire tourné vers le futur, le parc du Futuroscope a gracieusement accueilli, l’ensemble des délégations étrangères qui ont pu suivre en particulier le parcours « environnement et développement durable » et « explorer le futur » à travers les expériences proposées.

Alors que les premières délégations devaient déjà repartir les autres ont pu passer le week-end en famille et profiter du lundi pour mieux découvrir notre région sur son flanc atlantique. Tous se sont donné rendez-vous pour de prochaines mobilités.

Malgré un bilan carbone peu favorable, cette semaine a donc permis de renforcer durablement les liens entre les délégations et avec les partenaires des collectivités et entreprises locales.

Alain SEVERE

Professeur de SVT

Responsable du partenariat Comenius

Lp2i

Le 03/04/2012

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.

Cette publication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.