Voyage à Toulouse mai 2011

mardi 21 juin 2011
par  Laurie Peyhorgue

Les élèves étrangers du lycée ont effectué un séjour à Toulouse du 3 au 6 mai 2011.

Les élèves étrangers du lycée ont eu l’occasion de partager 4 jours de vie commune lors d’un voyage d’ouverture à la culture française à Toulouse. Les objectifs de ce voyage étaient de faire découvrir une ville française et sa culture, et de permettre à ces élèves de se connaître mieux à travers différentes activités dans lesquelles ils partageaient leurs diverses cultures.

Lors de ce voyage, qui a eu lieu du 3 au 6 mai, les élèves ont tour à tour visité des musées d’histoire (le musée des Antiquités présentant l’histoire antique de la ville), de sciences (la Cité de l’Espace dans laquelle ils ont pu rentrer dans une réplique de la Station Mir, ou assisté à un spectacle au planétarium, et le muséum d’Histoire naturelle), et d’art contemporain (le Musée des Abattoirs).

Ce voyage avait également pour objectif la découverte du théâtre d’improvisation, à travers un match d’improvisation auquel les élèves ont assisté dès le premier soir, et un atelier d’improvisation animé par des intervenants pendant un après midi. Cette forme de théâtre tout à fait nouvelle pour les élèves les a d’abord beaucoup intrigué (pourquoi jeter des chaussettes sur l’arbitre ? pourquoi voter alors qu’il s’agit de théâtre ?) puis leur a énormément plu. L’improvisation, qui a constitué en quelque sorte le fil rouge de ce séjour, a dynamisé le groupe et a créé une véritable cohésion. Le deuxième soir, lors d’un grand jeu regroupant les 34 élèves, ceux-ci ont dû se mettre en scène en faisant deviner des mots en équipe au moyen de mimes ou en expliquant ces mots en français. La mise en équipe mélangeant diverses nationalités et la mise en jeu a été une deuxième étape importante de la cohésion du groupe. Enfin, le lendemain après midi, les élèves ont pu dépasser les appréhensions de se mettre en scène dans un personnage devant un public, en se produisant dans des matchs d’improvisation qui clôturaient les exercices d’improvisation effectués tout au long de l’après midi ; ils y ont même pris beaucoup de plaisir.

En dehors de la découverte de la ville et de son patrimoine culturel, ce séjour a permis une véritable cohésion du groupe des élèves étrangers. Ceci s’est ressenti lors des activités en classe au retour du voyage, permettant ainsi de dépasser les différences culturelles qui ne constituaient plus un frein pour la création du groupe mais au contraire ajoutaient au dynamisme de celui-ci dans la réalisation de projets communs.