Retour de mission : Burkin’Africa VI

jeudi 18 mars 2010
par  Laure Jouve

Depuis six ans déjà, l’ACF Burkin’Africa mène à bien des projets pour et avec les habitants de la zone de Bassemyam, à 15km au sud de Ougadougou, capitale du Burkina Faso.

Le groupe au complet !

Cette année, nous avons continué les projets antérieurs non finalisés, mais nous avons également initié de nouvelles actions. La mise en place d’une structure de micro crédit (emprunt d’une petite somme à rembourser en quelques mois) est la vedette de cette sixième mission ! Suite à une demande des réparateurs de vélo, nous avons étudié avec eux une solution, en partenariat avec l’association Entrepreneurs du Monde.

Les mécaniciens souhaitaient se voir prêter quelques milliers de francs CFA (une centaine d’euros par personne) afin de compléter leur matériel et ainsi faire prospérer leur activité. Après diverses entrevues et réunions, les contacts ont été établis et les négociations pour le micro crédit ont abouti. Depuis, notre projet a créé des émules, et un groupement de cinquante maraîchers s’est constitué dans le but d’obtenir un crédit groupé.

Par ailleurs, le groupe a aussi planché sur la mise en place d’un centre de tourisme équitable, projet déjà amorcé les années précédentes. Cette entreprise a également été une réussite, puisqu’un terrain constructible a enfin été proposé par la municipalité et les plans finalisés : ce projet, financé par notre partenaire le Comité de Jumelage du Mirebalais, n’attend plus que la pose de la première pierre.

Bien sûr, il n’est pas d’ACF Burkin’Africa sans pôle technique. Cette année, les projets phares ont été les éoliennes et les pompes à eau. Deux éoliennes ont été montées (non sans difficulté !) et divers prototypes de pompes à eau dont une testée avec brio.

Mais la mission, au delà du travail, est aussi l’occasion de faire des rencontres et l’amusement était aussi au rendez-vous ! Au programme : batailles d’eau (usée bien sûr !), nuits à la belle étoile, jeux avec les enfants, excursions en bachée (comprenez « vieux pick up amoché »), rencontre avec le Mogho Naaba Baogho, chef de l’ethnie Mossi (prononcer Moro Nabaa Bogo)...tant de souvenirs à raconter ! Ce qui est sûr, c’est que nous n’oublierons jamais cette expérience.

Pour le Groupe, LV et Laura.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Retour de mission : Burkin’Africa VI