Semaine de Cryptographie à Oxford

dimanche 7 février 2010
par  Emmanuelle Pernot

56 élèves (28 du LP2I et 28 du lycée Janot de Sens), 5 professeurs, 6 jours, 2467 km parcourus, 305 sandwichs « cheese oignon » engloutis, ... Les sections européennes mathématiques anglais de terminales du LP2I et du lycée Janot de Sens se sont retrouvées à Oxford pour une semaine de cryptographie !

Les cryptographes en herbe

Tout au long de la semaine, les élèves ont approfondi leurs connaissances en matière de cryptographie à travers les diverses activités proposées et dans lesquelles ils se sont lancés avec ardeur.

- Une conférence de Philip Bond, chercheur en cryptographie à l’université d’Oxford qui a démontré aux élèves l’intérêt et l’importance de la cryptographie, de l’usage des codes et de la cryptanalyse en général dans le monde actuel, et ce dans un français impeccable ! Il nous a fait l’honneur d’inviter un de ses élèves de troisième année qui a lui aussi transmis sa passion aux élèves.

- Un jeu de piste avec des messages cachés basé sur l’histoire d’Alice aux pays des merveilles (originaire d’Oxford) qui a enthousiasmé les élèves. Pour l’anecdote, Alice est aussi le nom toujours utilisé en cryptographie pour la personne envoyant des messages cryptés.

- Un atelier de cryptographie sur « la méthode sac à dos » que les élèves, malgré la complexité, ont su mené à bien avec bravoure pour parfois s’apercevoir que tellement d’erreurs s’étaient glissées au fur et à mesure des étapes de cryptage et décryptage que les messages n’avaient au final plus de sens ! Les fameux codes correcteurs expliqués la veille, qui permettent de palier à ce genre de problème leur auraient été fort utiles !

Les casseurs de code au travail

- Une visite du plus prestigieux « college » de l’université d’Oxford « Christ Church », où ont été filmés les films d’Harry Potter, juste histoire de donner des idées de formation post bac !

- Une conférence du prestigieux auteur de vulgarisation mathématiques Simon Singh qui a su subjugué son public par la simplicité de ses explications sur le fonctionnement de la fameuse machine de codage « Enigma »utilisée par les Allemands pendant la Seconde guerre, et par la portée de ses paroles sur les soit-disant « messages cachés » dans les livres.

JPEG - 151.9 ko
Simon Singh et la machine Enigma

- Une visite axée sur les objets mathématiques du British Museum, sous forme de jeu de piste, qui a donné un peu de fil à retordre aux élèves.

- Une visite de Bletchley Park, LE museé de la cryptographie qui est le lieu où la seconde guerre mondiale fut gagnée grâce au travail acharné des casseurs de codes (dont le plus connu est Alan Turing) qui réussirent à décoder les messages de l’armée allemande.

Bletchley Park

La semaine fut donc certes sérieuse, mais les temps de détente n’ont pas été oubliés pour autant, notamment avec des temps libres pour profiter des soldes par exemple et des soirées organisées tous les jours.

- Une soirée jeux « Time’s Up » en anglais pour briser la glace bien qu’il n’y ait aucune glace à briser.

- Une soirée musique réjouissante avec des vocalises et des pas de danses parfois loquaces mais certainement convaincus.

- Une soirée « Quiz Night » à l’image de celles organisées dans les pubs.

- Une soirée photos pour revoir tous les bons moments de la semaine écoulée.

Pour notre plus grand plaisir à tous, ces 6 jours se sont déroulés dans la joie et la bonne humeur générale et pour combattre les préjugés, il n’a pas plu à longueur de journée ! En tout cas, ne soyez pas surpris de découvrir d’étranges symboles ou des suites de nombres apparemment sans cohérence dans les copies des élèves dans les prochaines semaines et le système informatique du LP2I n’a qu’à bien se tenir, des cryptographes et des casseurs de codes avertis reviennent !